mercredi 1 juillet 2009

"Duma Key" - Stephen King

Retour aux sources, par Laiezza


Considérablement diminué et traumatisé après que sa voiture ait été écrasée par une grue, Edgar Freemantle hésite à en finir, avant de se laisser convaincre de se remettre à la peinture et de changer de vie.

C'est ainsi qu'il emménage à Duma Key, réalisant, au large de la Floride, le célèbre fantasme de l'île déserte, et peignant comme un damné, dans l'espoir secret de s'oublier. Mais bien sûr, comme l'on pouvait le craindre, son art, de plus en plus macabre, semble devenir peu à peu incontrôlable. A tel point que le lecteur, terrifié, se cache sous la couette.

L'essentiel à propos de ce livre a déjà été dit, sur de nombreux autres sites. Dans une volonté de retour aux sources, Stephen King, dont on pensait pourtant qu'il avait cumulé assez de points retraite pour couler des jours heureux, vient de signer un de ces excellents thrillers dont il a le secret. Avec des personnages trop humains, confrontés à des situations trop horribles, dans un cadre à la fois idyllique, et effrayant. "Retour aux sources" ne signifiant pas, en l'occurrence, "redite". Au contraire, Stephen King reprend les choses là où les avait laissées "Dreamcatcher", il y a quelques années. D'une certaine manière, son art atteint ici une sorte d'apogée : la construction est plus maîtrisée que jamais, le style, particulièrement percutant.

Réflexion à peine voilée sur l'art, comment il se révèle à nous et nous amène la lumière, tout en étant exclusivement bâti à partir des ténèbres, "Duma Key" est un livre profond et émouvant, en plus d'être un thriller redoutable. Qui trustera sûrement sans mal le hit des plages 2009, à juste titre.

2 commentaires:

  1. Cela fait bien plaisir te lire. Un peu moins à ma PAL qui penche, qui penche...

    RépondreSupprimer