vendredi 30 janvier 2009

"Le nom des morts" - Stewart O'Nan

Vachement gonflé, par Zaph

Si je vous dis que j'ai lu un roman qui se veut en même temps un livre sur la guerre du Vietnam, une rêverie philosophique sur l'absurdité de la vie quotidienne, et un thriller palpitant, vous allez me dire que l'auteur est vachement gonflé d'avoir tenté un coup pareil et qu'il a obligatoirement du se casser la gueule par excès d'ambition. Je le sais, j'aurais dit la même chose.
Et je me serais bien planté, parce que incontestablement, "Le nom des morts" est un succès sur les trois tableaux.

Il est rare que je rencontre un livre tellement prenant que j'y repense plusieurs fois pendant la journée, et que je maudisse les contretemps qui me font retarder le moment où je pourrai poursuivre ma lecture, tout en me disant que plus j'avance, plus vite j'aurai fini, et que je devrai alors passer à un livre qui sera forcément moins bon.
A moins que je ne relise directement un autre livre de O'Nan ? Non, un peu de modération, que diable, il ne faut pas brûler toutes ses cartouches d'un coup !

Ce livre semble être écrit tout simplement, mais en fait sa structure est plus complexe qu'elle n'en a l'air. C'est avec beaucoup de finesse qu'O'Nan arrive à imbriquer la vie actuelle du héros et les histoires surgies du passé. On passe sans transition et pourtant presque sans s'en apercevoir d'un univers à l'autre. C'est une belle illustration des séquelles psychologiques et des traumatismes de guerre dont on n'arrive pas à se dépêtrer. Les images reviennent inlassablement hanter le héros, jusqu'à ce que son passé lui-même finisse par le rattraper.

C'est aussi un livre sur la solitude et l'impossibilité d'aimer et d'être aimé en retour.
Bref, un livre ambitieux et réussi. Un coup de coeur.

4 commentaires:

  1. Ca semble vraiment bien...sorti en poche ?
    Ingannmic

    RépondreSupprimer
  2. Oui, j'ai vraiment bien aimé. Je ne sais pas s'il est sorti en poche, je l'ai emprunté à la bibli en grand format.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai vérifié, et donc, pour ceux que cela intéresse, il est bien sorti en poche.
    Ingannmic

    RépondreSupprimer