mercredi 14 mai 2008

Hubert Selby JR

Par Thom

Selon la thèse officielle, Hubert Selby Jr est décédé le 26 avril 2004 à l'âge de 76 ans.

Selon la thèse officieuse, il vit sur une île secrète au large des Bermudes, où il partage sa hutte avec Coluche. Une petite île très sympathique, dont les résidents se nomment Elvis Presley, Philippe de Dieuleveult, Kurt Cobain, Daniel Balavoine, Charles Bukowski, Pierre Desproges, Bob Marley et Valéry Giscard d'Estaing (Jim Morrison a déménagé sur une autre île - il ne supportait plus ce dernier ).

On préfèrera de loin la thèse officieuse à l'officielle, pathétique : Selby meurt, et tout le monde est vraiment trop grave à mort ému, le génie nous a quitté, blablabla. Alors que de son vivant, tout le monde ou presque s'en cognait. Il n'a finalement connu le succès qu'assez tard et de manière détournée, à la fin des années 80 lorsqu'Uli Edel a massacré son fabuleux "Last Exit to Brooklyn" (1964), puis au début des années 2000 lorsque Daron Aronofsky a transcendé son moins bon roman, "Requiem For A Dream" (1978). Entre temps, les médias se seront vaguement rappelés de lui lorsqu'il publia son chef d'œuvre absolu, "The Willow Tree" [Le Saule] en 1998. A leur décharge, Selby n'a que très peu écrit.
Il est d'ailleurs devenu, de son propre aveu, écrivain "par défaut" : il ne savait rien faire d'autre, un jour il s'est dit "tiens, c'est pas mal comme métier ça : écrivain"... certains décident un jour subitement d'aller à la Star Academy, lui a choisi les chemins de traverse en rentrant dès "Last Exit to Brooklyn", son premier livre, dans la Subversive Academy - vous savez j'en ai déjà parlé : le club très privé des écrivains tellement sulfureux qu'ils sont censurés.

Pour le reste, voici dix bonne raisons de lire son oeuvre :

1. La vie de Hubert Selby Jr est digne d'un roman, mais il a eu l'intelligence de ne jamais nous faire chier avec.

2. Il a publié six romans et un recueil de nouvelles, sa bibliographie tiens donc sur un post-it et si vous achetez ses livres d'occase chez un bouquiniste, à deux euros pièce, cela vous coûtera 14 euros pour découvrir l'une des plus grandes œuvres de tous les temps.

3. Il n'a jamais correspondu avec Henry Miller - et il est bien le seul. Ce qui nous a donc évité (ô joie) de nous enfiler 6 volumes de sa correspondance passionnante avec Henry "je raconte ma vie dans mes livres mais j'ai quand même plein de trucs à raconter en plus" Miller.

4. Il écrivait mieux que tous les gagnants du Prix Goncourt des vingt cinq dernières années réunis.

5. Quand il adapté "Requiem" pour Aronofsky, il a accepté que Jared Leto joue le rôle principal - courage ou inconscience on ne sait pas trop - ce qui a permi au jeune homme de jouer dans au moins un bon film (mais lui a aussi donné de l'argent pour enregistrer ses horribles disques...enfin c'est une autre histoire).

6. Il est venu dans "Nulle Part Ailleurs" pour la promo de "The Willow Tree", sorti en France en 99. C'est à dire qu'il a passé une heure et demi à répondre aux questions de Nagui sans s'endormir ni lui coller un pain (voilà un exemple d'homme flegmatique).

7. C'était un homme très drôle qui écrivait des livres très tristes. La réciproques est rarement valable, et qui plus est les hommes très tristes n'écrivent pas des livres très tristes mais généralement des livres très chiants (je pense notamment à un certain François W.)

8. Il n'a jamais été fait Chevalier des Arts & Lettres par Chirac, qui a pourtant décoré la moitié des artistes de la planète depuis onze ans (dont Iggy Pop !!!). Si ça ça prouve pas qu'il est vraiment subversif !

9. Avec "The Room" (1971) il a écrit le seul bon livre sur l'incarcération à ce jour. Un vrai huît-clos, poisseux et étouffant comme du Jean-Paul S., les prétentions philosophiques en moins et le souffre en plus.

10. Hubert Selby Jr était Hubert Selby Jr, et ça ne se discute pas.

...

8 commentaires:

  1. Ah tiens...vous avez publié ça ? :-)

    RépondreSupprimer
  2. C'est un très bel hommage. Bravo Thom!

    RépondreSupprimer
  3. Merci Sandrounette :-)

    C'est surtout un très VIEIL hommage, vu que je l'avais publié sur l'ancien forum il y a de ça facilement deux ans !!!

    RépondreSupprimer
  4. "Il écrivait mieux que tous les gagnants du Prix Goncourt des vingt cinq dernières années réunis."
    je ne suis pas sure que ça soit un vrai compliment ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Oui, c'en est un. Mais disons qu'on pourrait le faire à la grande majorité des écrivains des 25 dernières années :-))

    RépondreSupprimer
  6. T'es vache avec Jared Leto! Il a quand même joué dans Fight Club et Panic Room quand même!

    RépondreSupprimer
  7. Je n'essayais pas d'être sympa avec lui :-)

    Mais tu as raison. Même si je n'aime pas "Fight Club". J'aurais dû dire "d'avoir un rôle à peu près consistant". Ca va mieux ? ;-)

    RépondreSupprimer