mercredi 13 janvier 2010

See You on the Other Side

La Littérature : Alors c'est vrai, les Chats ? Vous abandonnez ?

Zaph : Eh oui, Littérature... on n'avait plus la force... tu comprends, tu es un peu comme un combat quotidien...

La Littérature : Justement ! Après tout ce que vous avez fait pour moi... je ne pensais pas que vous me laisseriez... pas vous. Pas comme ça !

Ingannmic : Attends, c'est facile ça ! Qu'as-tu fait pour nous montrer ta gratitude ? Ton amour ?... entre les commentaires d'injures et les livres de m... on ne peut pas dire que tu nous aies beaucoup témoigné cet amour que tu nous ressors très commodément à présent que nous partons.

Zaph : Wow. Ça c'est de la tirade, Ing.

Ingannmic : T'as vu ça ? Et pourtant j'ai bien cru que je n'arriverai pas à caser le commodément...

La Littérature : Bon ok... j'ai compris. Combien vous voulez ?

Zaph : Hein ?

Ingannmic : On veut rien du tout !

La Littérature : Même pas des bons d'achats chez Amazon ?...

Ingannmic : ... hum...

Zaph : NON ING !!!!!!!! NE CÈDE PAS A LA TENTATION !!!!!!!

Ingannmic : Oui oui... tu as raison...

La Littérature : Vous ne pouvez pas arrêter de lire, quand même !

Zaph : Mais on ne va pas arrêter de lire... juste d'en parler sur le blog des Chats ! Il y aura d'autres endroits... d'autres sites... d'autres pays...

Ingannmic : On rejoindra Thom au Pays des Chanimateurs aux Bois-Dormants...

Zaph : Mais on lui fera pas de baiser sur la bouche (en tout cas : pas moi).

La Littérature : Quoi ? Thom est en vie ?!

Zaph : Oui. Et même qu'il est...

Thom : Derrière-toi, Littérature.

La Littérature : Oh ! Je te croyais...

Thom : Je sais, je sais... oui c'est ça, vas-y... pleure, ça te fera bien... vas-y, lâche-toi Littérature...

La Littérature : Je suis tellement heureuse de te retrouver...

Thom : Je sais, je sais...

La Littérature : Tu ne partiras plus jamais, hein ?

Thom : Non. Plus jamais. Voilà. Dors, Littérature... dors...

Zaph : Elle est morte ?

Thom : Non, bien sûr. Mais elle est épuisée. Il lui faudra du temps pour s'en sortir.

Ingannmic : C'est horrible...

Zaph : Affreux...

Thom : Allons mes amis... c'était prévisible, mais il fallait faire un choix. Nous savions tous très bien que la littérature aurait du mal à se remettre de la fin des Chats. L'important c'est que nous restions soudés et que nos chatons, où qu'ils aillent, continuent à l'aimer. Elle a besoin d'amour, pour s'en sortir...

Zaph : Hé, où vas-tu ?

Thom : Je n'appartiens plus à ce monde, à présent. Je retourne au Pays des Chanimateurs dormants...

Ingannmic : Tu veux bien nous emmener ?

Thom : Hum. Vraiment ?

Zaph & Ingannmic : OUI !!!

Thom : Vous savez que vous ne pourrez plus jamais revenir dans ce monde ?

Ingannmic : C'est pas grave... plus rien ne nous retient, à présent...

Zaph : Euh... ça me fait penser que j'ai laissé ma deuxième tête dans le garage...

Ingannmic : Oh Zaph ! Tu ne crois pas qu'il est temps de te libérer de ce fardeau ?

Thom : Allez, donnez-moi la main les amis... à trois, vous sautez. Un... deux...


... TROIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

7 commentaires:

  1. Mais quand-même, je me demande si je suis parti avec la bonne tête...

    RépondreSupprimer
  2. Merci à la Littérature pour sa compréhension et aux chats pour tout ce qu'ils m'ont apporté. Allons nous reposer sur une bonne couverture devant un feu de cheminée...

    RépondreSupprimer
  3. Ho, c'est dommage! En tout cas super texte de fin, c'est autre chose que celui de culturofil.net
    bonne route à tous!

    RépondreSupprimer
  4. Petit coucou pour dire que j'avais aussi mon chat de bibliothèque!

    RépondreSupprimer
  5. moi je sui la rechrecher d'un homme avec moi je pe fai ma vi et toi

    RépondreSupprimer